Données biométriques, empreintes fais-moi peur

[ Audio 58 mn ] « Il faut dédiaboliser la biométrique. Elle n’est ni bonne, ni mauvaise. Tout dépend de la fin à laquelle on s’en sert » expliquait récemment un avocat spécialiste du droit numérique dans les colonnes d’un magazine. Or, en termes d’usage biométrique, il est intéressant de savoir que la France est le troisième pays qui collecte le plus de données biométriques au monde, derrière la Chine et l’Inde.

Avec Christophe Rosenberger et Amine Naït-Ali
> Données biométriques, empreintes fais-moi peur

Lire aussi :
> Reconnaissance faciale - pour un débat à la hauteur des enjeux (CNIL 2019)